Comment bien choisir le matériau de vos châssis ?

Le bois été autrefois, le seul matériau utilisé pour la fabrication des fenêtres. Avec l’utilisation de nouveaux matériaux de conception comme le PVC, l’aluminium et l’acier, les consommateurs ont une plus grande possibilité de choix. Chacun de ces matériaux a des caractéristiques particulières.

Si le bois est apprécié pour son aspect authentique et chaleureux, le PVC reste pratique et économique. Quant à l’aluminium, ses profilés présentent une certaine finesse, adéquate pour une décoration contemporaine. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre choix, grâce à une entreprise de châssis à Nivelles.

L’isolation

Les châssis ont un impact important sur l’isolation d’une habitation. En fonction du matériau choisi, la conductivité thermique U, peut varier considérablement. Plus cette valeur est élevée, moins l’isolation est efficace. Les châssis en bois offrent de bonnes performances avec une conductivité thermique allant de 0,8 à 0,63 W / m2K. Il s’agit du matériau le plus recommandé pour les habitations passives. Le PVC également, fournit une bonne isolation avec une valeur U qui varie entre 1,2 et 0,78 W / m2K. Celle-ci est fonction du volume de vides d’air présent au niveau des profilés.

En effet, c’est l’air fixe contenu dans les châssis qui sert d’isolant. Plus la quantité est importante, plus le châssis est isolé. Il en est de même pour les châssis en aluminium, qui ont une conductivité thermique allant de 1,5 à 0,8 W / m2K. Généralement, ce sont les modèles dotés d’un double vitrage qui ont une valeur U égale à 1,5 W / m2K. Avec un triple vitrage, la conductivité thermique d’un châssis en aluminium oscille autour des 0,8 W / m2K. Pour l’achat de vos châssis, il faudra donc tenir compte de vos besoins en isolation.châssis PVC

La robustesse

Pour bien choisir vos châssis, il est important de vous intéresser à la stabilité des profilés et au niveau de fixation des quincailleries. Le matériau de conception de châssis le plus robuste reste l’acier, tandis que le PVC est considéré comme le moins résistant. L’aluminium, ainsi que le bois, offrent une robustesse moyenne. Par ailleurs, même si la résistance mécanique fait partie des paramètres importants, elle est à relativiser. La conception de baie par exemple, peut s’effectuer avec un ensemble de matériaux.

L’essentiel est de s’assurer de choisir une essence de bois assez résistante et de vérifier que les profilés en PVC sont munis de renforts en acier. Un concept de résistance qui n’est pas approprié pour les encadrements fixes. Dans le cadre de l’aménagement d’une véranda ou d’une serre, il est souvent nécessaire d’allier plusieurs matériaux.

L’entretien

Concernant l’entretien de vos menuiseries, le choix du bois implique un traitement de protection régulier contre les nuisibles et le pourrissement. Un matériau plus résistant reste le PVC. Grâce à sa nature polymère thermoplastique amorphe, il n’est pas sensible à l’humidité ou aux agressions animales. Ainsi, son entretien est simple, d’autant plus que les nouveaux modèles vieillissent mieux.

Quant aux châssis en aluminium, les modèles thermolaqués sont plus simples à entretenir. Toutefois, il est possible que l’enduit soit dégradé, en cas d’impact violant. Le souci est que même après une retouche, l’aspect de la partie repeinte sera différente de celui d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *