Partagez cette page

Share |

Le prêt vert, de plus en plus intéressant

Le prêt vert, un prêt de plus en plus attrayant.

La loi de relance économique de mars 2009 prévoit désormais un soutien pour les particuliers qui font exécuter des travaux d'économie d’énergie à leur habitation par un entrepreneur agréé.
La mesure principale de ce plan de relance est une réduction d’intérêts de 1,5% sur les prêts engagés pour le financement de dépenses vertes, le "prêt vert".


D’autre part, l’on note aussi une réduction d’impôt à concurrence de 40% des intérêts d’un prêt vert destiné exclusivement au financement de travaux économiseurs d’énergie, ainsi qu’une extension de l’avantage fiscal sur la facture de tels investissements.

Réduction d’intérêts de 1,5% sur les prêts verts

En tant que particulier, vous bénéficiez d’une réduction d’intérêts de 1,5% si vous contractez un prêt destiné exclusivement à des travaux en vue d'économiser de l'énergie.
 
Par contribuable et par habitation vous pouvez emprunter de la sorte 15.000 euros pour des investissements verts. Pour l’habitation d’un couple, chaque conjoint peut donc emprunter 15.000 euros par an (soit un total de 30.000 euros) à condition que ce prêt soit uniquement destiné à des rénovations vertes.
 

Réduction d’impôt sur les intérêts payés

Si vous avez conclu un "prêt vert", vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt de 40% sur les intérêts réellement payés.
 

Extension de l’avantage fiscal sur la facture pour vos dépenses vertes

En tant que particulier vous pouvez déduire fiscalement 40% de vos dépenses pour des travaux économiseurs d’énergie, avec un maximum de 2.770 euros pour l’année fiscale 2009. Pour l’installation d’un système de chauffage de l’eau à l’énergie solaire et le placement de panneaux solaires, ce montant s’élève même à 3.600 euros.

Eco créditRetrouvez notre guide éco crédit pour tous vos travaux verts.
 
Habitations en Belgique