Tout savoir sur les différents types de toiture

La toiture figure parmi les éléments qui recouvrent un bâtiment. Il s’agit de la couverture de la partie la plus élevée de ce dernier. Elle est fabriquée à partir de divers matériaux et sa conception doit être effectuée en fonction d’un certain nombre de points. Il faut entre autres construire une toiture en prenant en compte le style de votre maison. Ainsi, elle ne sera pas la même pour une habitation neuve et pour un logement ancien. On trouve donc différents types de toiture.

Toit plat

C’est sans doute le plus facile à construire. Ce toit à un seul pan horizontal doit être doté d’un angle d’inclinaison qui ne fait pas plus de 14 degrés afin d’assurer l’écoulement de l’eau de pluie. Avec son apparence élégante et contemporaine, le toit plat démontre une bonne résistance au vent. En général, il est idéal pour accueillir des panneaux solaires. Pour renforcer sa solidité, il est possible de le recouvrir de caoutchouc synthétique, de bitume ou de PVC.

Toit à deux pans

La plupart des maisons traditionnelles utilisent ce type de toits. Mais il convient très bien à une construction moderne. Son angle d’inclinaison est un peu plus grand que celui d’un toit à un seul pan. Lors de la construction de cette toiture, il faut aussi penser à poser deux gouttières en zinc à chaque bord des pans pour l’écoulement de l’eau. Elle n’est pas sensible au vent et permet d’optimiser l’espace habitable dans une maison. En général, il faut la recouvrir de tuiles en ardoise, en béton, en terre cuite, en aluminium ou en acier.

Toit à quatre pans

Constitué de versants triangulaires et en trapèze, il est la version améliorée de la toiture à deux pans. Il est parfois rare d’apercevoir un toit à quatre pans dans les grandes villes. En effet, il est typique des fermes et des anciennes constructions. Il convient de mentionner que le toit à quatre pans est conseillé dans les régions venteuses, car il résiste très bien aux rafales. Pour le réparer, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel comme la société rmc toiture.

Toit monopente

On le confond souvent avec un toit à un seul pan, car tous les deux n’ont qu’une seule surface inclinée. Mais la différence se situe notamment au niveau de l’angle d’inclinaison. Effectivement, pour un toit monopente, ce dernier doit être au moins 15 degrés. En construisant ce type de toiture, il n’est pas nécessaire de poser deux gouttières.

Toit à double pente

Contrairement au toit à deux pans, le toit à double pente n’est pas symétrique. Comme son nom le laisse supposer, il est doté de deux pans en appentis. Dotée d’une ouverture verticale, cette toiture peut être utilisée comme une grande fenêtre afin de favoriser l’aération et l’éclairage dans la maison.

Toit en pavillon

Il consiste en plusieurs surfaces triangulaires qui se rallient au sommet d’une crête. À titre informatif, les versants n’ont pas toujours la même taille. Le toit en pavillon ne permet pas d’avoir beaucoup d’espace habitable sous le toit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *